Exercices de dressage

La cession à la jambe (niveau 1)

La cession à la jambe est un mouvement qui améliore la réponse aux aides latérales. Dans cet exercice, le cheval doit avoir une légère flexion du côté opposé à celui où il se dirige. Il existe différentes façons de faire la cession à la jambe, soit : d’une piste intérieure au long côté, sur un cercle, la cession à la jambe tête au mur et croupe au mur. Dans ces deux derniers cas, l’angle de la cession ne doit pas dépasser 45 degrés.

Problèmes et réponses
-Le cheval a trop de flexion dans l’encolure et sort sur l’épaule extérieure
Remettre l’encolure droite, continuer en ligne droite quelques foulées puis reprendre le mouvement avec peu de flexion.
Utiliser plus de rêne extérieure

-Le cheval ne cède pas assez à la jambe intérieure
Bien le préparer en lui montrant d’autres exercices tels le pivot sur les antérieurs.
Donner des pressions des mollets alternatives et au rythme de l’allure.

-Le cheval croise trop, il n’attend pas le cavalier
Maintenir la jambe extérieure à la sangle pour ainsi contrôler le degré de cession.

La tête au mur (cession à la jambe tête au mur)

Aides : la jambe extérieure est légèrement reculée. La jambe intérieure à la sangle contrôle le degré d’impulsion et prévient que le cheval ne fuit à la jambe extérieure. La rêne intérieure effectue des demi-arrêts et la rêne extérieure maintient une légère flexion.

La croupe au mur (cession à la jambe croupe au mur)

La jambe intérieure est légèrement reculée. La jambe extérieure à la sangle garde la rectitude du cheval. La rêne intérieure maintient une flexion et la rêne extérieure agit en demi-arrêts et en contrôlant le degré de flexion.

Améliorer les épaules en-dedans (niveau 2)

L’épaule en-dedans est tout d’abord un des mouvements les plus importants afin d’améliorer la souplesse latérale et longitudinale de votre cheval. Cet exercice a pour but d’augmenter l’engagement du postérieur intérieur et d’améliorer entre autre la souplesse des épaules. Il nous est demandé dès le niveau II.

La préparation de l’épaule en-dedans sur le long côté est la volte de 10 ou 8 m. Pour faire la volte, il faut incurver le cheval en plaçant la jambe intérieure à la sangle, reculer légèrement la jambe extérieure.

La volte terminée, on maintient nos aides positionnées pour débuter l’épaule en-dedans. La rêne intérieure garde une légère flexion et la rêne extérieure supporte et contrôle le degré de flexion.
On peut demander l’épaule en-dedans sur le long côté, sur le cercle de 20m, sur une piste intérieure, sur une diagonale…

Problèmes pouvant être rencontrés :
-Les hanches ne restent pas sur la piste, elles fuient vers l’extérieure.
Lorsque ce problème survient, il faut s’assurer que la jambe extérieure est bien reculée et encadre assez le cheval.

-Le cheval ‘sort’ sur l’épaule extérieure.
Il faut s’assurer de ne pas prendre trop de rêne intérieure pour ne pas demander trop de flexion, ou s’assurer d’avoir assez de contact extérieur.

-On perd l’incurvation.
Aussitôt faire une volte afin de reprendre l’incurvation et de la volte, recommencer l’épaule en-dedans.
Commencer l’épaule en-dedans à partir d’un coin du manège.

-Le mouvement manque de fluidité
Demander juste quelques foulées à la fois et redresser le cheval en demandant un trot énergique.
S’assurer que le cheval a un bon niveau d’impulsion avant de demander l’épaule en-dedans

Le travers (hanches en dedans) (Niveau 2)

Dans le travers, le cheval doit être fléchi et incurvé dans la direction du mouvement. Les épaules doivent rester sur la piste et les hanches doivent s’incurver autour de la jambe intérieure, afin de se déplacer vers l’intérieur de la piste. Cet exercice permet au cheval de porter plus de poids sur le postérieur intérieur tout en augmentant l’engagement du postérieur intérieur. On peut commencer le travers à partir d’une volte, d’un coin, ou d’une tête au mur en diminuant l’angle et changeant la flexion.

Les aides :
-Mettre davantage de poids sur l’ischion intérieur et dans l’étrier intérieur.
-La jambe intérieure est placée à la sangle afin de maintenir l’incurvation et l’engagement du postérieur intérieur.
-La jambe extérieure est placée légèrement derrière la sangle afin de déplacer les hanches.
-La rêne intérieure (qui doit être raccourcie), maintient la flexion sans trop exagérer, car sinon on perd l’épaule extérieure.
-La rêne extérieure contrôle le degré de flexion tout en effectuant des demi-arrêts.

Le renvers (hanches à l’extérieure)

Le renvers est un travers vers l’extérieur. Les épaules doivent rester sur une piste intérieure et les hanches doivent se déplacer sur la piste. L’incurvation et la flexion doivent être vers la piste (en contre-flexion). On porte donc notre poids sur l’ischion extérieur et on maintient la jambe extérieure à la sangle. La sangle intérieure déplace les hanches vers la piste.

Le renvers et le travers peuvent être pratiqués sur les lignes droites, les cercles, et ce, aux trois allures. Ne pas demander le mouvement trop longtemps, il est préférable de le faire que quelques foulées à la fois.

Author: DressageQuebec

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *