L’entraînement du cheval de dressage à la longe

Tout propriétaire de chevaux ou cavalier de la discipline qu’il soit,  a déjà probablement longé un cheval. Voici un rappel des techniques de longe, car bien exécuté, la séance de longe peut faciliter l’entraînement du cheval, même si elle ne remplacera pas une séance à cheval.

Voici les différentes pièces d’équipements qui peuvent être requises :

Chambrière (1.8 à 2 m de longueur)
Longe (environ 7 m de longueur)
Caveçon (surtout pour les jeunes chevaux)
Surfaix
Rênes élastiques/Gogue/Chambon
Protections (polos ou guêtres et cloches)

Les erreurs les plus fréquentes du longueur :

Laisser traîner la longe au sol
S’enrouler la longe autour de la main
Utiliser trop la voix/Ne pas utiliser la voix
Laisser le cheval couper à  l’intérieur du cercle
Tenir le cheval trop longtemps sur un petit cercle (12m et – )
Ne pas maîtriser l’action de la chambrière
Utiliser un enrênement mal ajuté (trop court – cause des tensions ou trop long – inefficace)
Commencer à longer le cheval à un trop jeune âge (diffère selon les races et la croissance), mais définitivement pas avant 2 ans ½.
Assurez-vous de bien sangler votre surfaix ou votre selle afin d’éviter que l’équipement ne se déplace, tourne ou bien que la selle tape sur le dos du cheval.

Technique de base :

Lorsqu’on se prépare à longer, à main gauche par exemple, la longe dans la main gauche et la chambrière dans la main droite, on doit pousser le cheval (soit avec la voix ou doucement avec la chambrière) en avant. Il est bien important de ne pas reculer, mais plutôt d’avancer avec le cheval en le poussant vers un cercle de plus en plus grand. Une fois le cheval sur un cercle d’environ 18m, on se tient vis-à-vis l’emplacement de la selle ou du surfaix. Comme  à cheval, il est important d’établir un léger contact à l’aide de la longe. Si le cheval tire sur la longe et tente de déborder du cercle, il faut rétablir un contact plus élastique en prennent et en donnant avec la main qui tient la longe. À l’opposé, si le longueur tient la longe à une longueur excessive, soit en la laissant traîner au sol ou en la laissent trop flottante, il sera impossible d’établir le contact avec le cheval et d’avoir une influence autre que la voix sur lui (ce qui peut mener à une sur utilisation de cette aide).  Il peut aussi être dangereux que le cheval, ou le longueur, marche sur la longe.

Avec un cheval moins expérimenté, il est nécessaire de le suivre en marchant sur un cercle plus petit et de se tenir comme si on poussait une très grosse bulle entre nous et notre cheval. En effet, il ne faut pas négliger l’influence de nos mouvements et de notre attitude sur le comportement du cheval. La longe peut aussi être une bonne façon d’établir notre position hiérarchique au cheval.

Les séances de longe ne doivent jamais durer plus de 30 à 40 minutes, incluant les périodes de pas.

L’utilisation de rênes élastiques est en général convenable pour longer la plupart des chevaux. Bien ajustées, elles aident à établir un contact élastique, en autant que le cheval soit maintenu actif. Si les rênes sont trop longues, la connexion ne peut être établie et si elles sont trop courtes, il sera difficile de détendre le dos du cheval et qu’il s’arrondisse. L’utilisation de d’autres types d’enrênement devrait être confirmé et ajusté par un professionnel, car leur utilisation peuvent varier selon la condition physique du cheval, son niveau d’entraînement, etc.  Longer le cheval mature de façon régulière (1 fois par semaine) peut aider à améliorer l’équilibre, le rythme, la souplesse et l’attention du cheval.

Author: DressageQuebec

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *